Accueil





Mooki, David
De 1876 à 1927
Nouvelle Eglise de l'Afrique
Afrique du Sud

Mooki venait d'un contexte d'église indépendante africaine, et dans son pèlerinage vers Zion, il a rejoint l'église de la Nouvelle Jérusalem.

Il est né en 1876 dans le Transvaal et a vécu dans "l'ancien emplacement" près de Krugersdorp. Mooki était membre de l'église catholique africaine qui avait été fondée par John Lelepo Molife en 1908. On connaît peu de choses sur lui avant cela, à part le fait qu'il avait épousé Emmie, qui lui a été d'un grand soutien lorsqu'il a établi sa "nouvelle église." Elle a gardé la bibliothèque de l'église dans sa propre maison, qui était avoisinante de l'église à Krugersdorp.

En décembre de 1909, alors que Mooki faisait du lèche-vitrines à Krugersdorp, il a aperçu un livre intitulé La vraie religion chrétienne, par Emmanuel Swedenborg, dans une vitrine. Intrigué, il a acheté le livre et a commencé à le lire. Swedenborg, qui avait écrit le livre en 1771, était un scientifique suédois. A la recherche de "la signification interne qui se trouve dans les textes inspirés de la Bible," (Kingslake, 1981, 12) il donnait sa propre interprétation de ces textes. Selon l'enseignement de Swedenborg, une nouvelle église était en train de se former pour remplacer l'église de son époque, et cette église s'appelait "l'église de la Nouvelle Jérusalem."

Swedenborg n'avait jamais été en Afrique, mais il semblait comprendre les africains. Selon ce qu'il a écrit, "Les africains sont les meilleurs, les plus gentils et les plus intelligents de tous les gentils…Ils désirent beaucoup s'informer, et se réjouissent quand ils réussissent à s'informer." (Evans, 1991, 10). Et encore: "...grâce au fait que les africains sont de cette nature (c.à.d. spirituelle) une révélation leur a été faite aujourd'hui, et cette révélation s'étend dans toutes directions… " (Swedenborg 1771, para. 840, 387). Mooki pensait avoir trouvé la réponse qu'il cherchait, et il a rapidement lu le reste du livre. Il a décidé qu'il allait essayer de trouver des gens qui faisaient partie de cette nouvelle église, et il voulait commencer une branche lui-même. En 1911, il a fondé la Nouvelle Eglise d'Afrique.

Mooki a continué à chercher les adeptes de Swedenborg. Il a écrit aux imprimeurs du livre, et ceux-ci lui ont donné l'adresse du congrès général britannique de l'église de la Nouvelle Jérusalem en Angleterre. En 1917 il a pu établir des liens avec cette église outre-mer. L'église britannique lui a envoyé de la littérature et a placé son église sous la direction du comité pour les missions étrangères et coloniales. On a appelé son église "la Nouvelle Eglise (indigène) de mission en Afrique du Sud."

Il a fallu que Mooki attende encore deux ans pour qu'un pasteur de la Nouvelle Eglise vienne en Afrique du Sud. En attendant, son église était devenue une organisation florissante. Le rév. James Buss a enseigné les doctrines de Swedenborg aux membres de la nouvelle Eglise. Le 23 janvier, 1921, il a ordonné Mooki, et neuf jours plus tard, neuf autres pasteurs ont aussi été ordonnés.

Grâce aux efforts de Mooki et de Buss, la Nouvelle Eglise s'est répandue jusqu'au Basutoland (Lesotho). Il existait aussi des branches de l'église à Nancefield Location (Pimville) et dans d'autres parties du Rand.

Mooki est mort d'une entérite le 2 avril, 1927. Les missionnaires ont continué l'œuvre jusqu'à ce qu'Obed Simon David, le deuxième fils de Mooki, qui est né en 1919, aie fini ses études. Au moment venu, Obed a pris l'œuvre de son père en main, et sous sa direction et celle de sa femme Eulalie, la Nouvelle Eglise a grandi davantage. Une église et une école, appelée l'église commémorative Mooki, ont été bâties à Orlando East. Obed Mooki est devenu un des membres proéminents de l'association des pasteurs africains et a aussi servi aux comités consultatifs joints de Johannesburg.

La Nouvelle Eglise a beaucoup changé sous Obed Mooki. L'église commémorative Mooki a été formée à Soweto. En 1961, la Nouvelle Eglise s'est amalgamée à l'église éthiopienne catholique en Zion, que le gouvernement avait menacé de fermer. Cette dernière église avait été fondée par Samuel Brander en 1904, et maintenant, les fils de ces deux fondateurs se sont réunis pour former une seule église.

Obed Mooki a été nommé au poste de surintendant de la nouvelle église en 1989, et il est resté président de celle-ci jusqu'à la fin de ses jours. Il est mort le 3 juin 1990, suite à une maladie prolongée.

J.A. Millard


Bibliographie:

Evans, J. A History of the New Church in Southern Africa 1909-1991 and a Tribute to the Late Obed S.D. Mooki [Une histoire de la Nouvelle Eglise en Afrique du Sud 1909-1991 et un tribut à l'honneur de feu Obed S.D. Mooki]. Johannesburg: a New Church publication, 1992.
Kingslake, B. Swedenborg Explores the Spiritual Dimension. London: Seminar Books, 1981.
Millard, J. "The New Jerusalem That Was Not Zion" [La nouvelle Jérusalem qui n'était pas Zion] Missionalia, 24 (2) (Août 1996).
Skota, T.D.M. éd. The African Yearly Register: Being an Illustrated National Biographical Dictionary (Who's Who) of Black Folks in Africa [Le registre annuel africain: un dictionnaire biographique illustré (bottin) des noirs en Afrique]. 3ème édition. Johannesburg: CNA, 1965.
Swedenborg, E. The True Christian Religion. London, 1771.



Cet article est reproduit, avec permission, de Malihambe - Let the Word Spread, copyright © 1999, par J.A. Millard, Unisa Press, Pretoria, South Africa, Tous droits réservés.




Accueil