Accueil





Cekwane, Timothy
1893 à 1949
Ibandla Loku Kanya ("Eglise de la Lumière")
Afrique du Sud

Timothy Cekwane (1893 - décembre 1949) était le fondateur et le leader de l'église zoulou de l'esprit, l'église de la lumière. Cette église met l'accent sur la "purification" de ses membres et d'elle-même.

Cekwane est né près de Himeville, au Natal. Malgré le fait que ses parents n'étaient pas chrétiens, il est devenu prédicateur à Himeville, dans l'église presbytérienne de l'Afrique de Mzimba. Cependant, il était insatisfait de la louange dans l'église presbytérienne, la trouvant trop froide et formelle.

Quand Cekwane a vu la comète de Halley en 1910, il a pensé que c'était un signe et qu'il devait, par conséquent, établir une nouvelle église plus vigoureuse. Ce soir-là il a parlé en langues et il a guéri les malades. Il a remarqué que les paumes de ses mains saignaient et a conclu que son lien spécial à Dieu était un lien de sang qui le purifiait, lui et ses adhérents. Ceux qui étaient avec lui ce soir-là ont été convertis et ont continué à l'aider à convertir les autres. Ils ont appelé leur nouvelle église Ibandla Loku Kanya, soit "L'église de la lumière." Comme symbole, ils ont choisi le balai, car ils voulaient montrer que leur but était de "nettoyer" le monde pour Dieu. Vers la fin du 20ème siècle, les membres de l'église se réunissaient encore chaque année sur la colline ou Cekwane avait vu la comète en 1910, pour se "purifier."

A l'occasion de la mort de Cekwane en 1949, la direction de l'église est revenue à Aaron Mjwara, qui avait aussi le "don du sang" en ce qu'il était capable de faire couler du sang dans sa bouche quand il prêchait.

Leonard Leslie Bessant


Bibliographie:

Bengt Sundkler, Bantu Prophets in South Africa [Les prophètes Bantu en Afrique du Sud], Oxford, 1961; Zulu Zion and Some Swazi Zionists [Zion zoulou et quelques zionistes swazi], Oxford, 1976.

Provenance de cet article: The Encyclopaedia Africana Dictionary of African Biography (en 20 volumes). Volume Trois: Afrique du Sud, Botswana, Lesotho, Swaziland. Éd. Keith Irvine. Algonac, Michigan: Reference Publications Inc., 1995. Tous droits réservés.




Accueil