Accueil


Nyländer, Gustavus Reinhold
1776 à 1824
Société Missionnaire de l'Eglise [CMS]
Sierra Leone

Missionnaire pionnier au Sierra Leone.

Allemand luthérien originaire de la Livonie (anciennement sous le règne de la Russie, et dans la région de la Lituanie présente), Nyländer a été formé au séminaire de la mission de Berlin avant d'être recruté par la CMS [Church Missionary Society ; Société missionnaire de l'église] en 1805. Il a servi comme aumônier à Freetown, Sierra Leone, de 1806 à 1812, mais a ensuite ouvert une station missionnaire sur la Rive Bullom de l'estuaire de Sierra Leone en face de Freetown, où il a travaillé de 1812 à 1818. Suite à cela il a servi comme prêtre de paroisse parmi les esclaves libérés à Kissy Village, près de Freetown, et c'est là qu'il est mort après avoir servi dix-huit ans d'affilée. C'était le premier missionnaire de la CMS en Afrique de l'ouest à voir la publication de son travail linguistique. De 1813 à 1816 il a publié une quantité de matériel non seulement en Bullom, mais aussi cette même langue. Ce matériel, jusqu'à ce jour, a été peu étudié et peu utilisé par les missionnaires. Il a aussi encouragé un africain local, George Caulker, à publier quelques textes sur la langue Sherbro, qui est apparentée. Ainsi, il était le fondateur de l'école de linguistes missionnaires de Freetown. Il s'est marié deux fois, chaque fois à une femme noire africaine, et elles sont toutes les deux mortes avant lui. Ses deux filles ont travaillé comme enseignantes à la mission de la Sierra Leone, et c'est là qu'elles sont restées jusqu'à leur mort. Une de ses filles était la première femme du linguiste missionnaire J.F. Schön, et les descendants de ce mariage ont servi la CMS jusqu'à la fin du siècle.

P.E.H. Hair


Bibliographie:

P.E.H. Hair, "Freetown and the Study of West African Languages, 1800-1875," [Freetown et l'étude des langues de l'Afrique de l'ouest] Bulletin de l'Institut Français de l'Afrique Noire, B, 221 (1959) : 579-586, "Early Vernacular Printing in Africa," [Les débuts de l'imprimerie en langue vernaculaire en Afrique] Sierra Leone Language Reviews 3 (1964): 47-52, et The Early Study of Nigerian languages [Les débuts de l'étude des langues nigériennes] (2ème éd., 1995). Le matériel sur Nyländer se trouve dans les archives de la CMS, université de Birmingham.


Cet article est reproduit, avec permission, de Biographical Dictionary of Christian Missions [Dictionnaire de biographies des missions chrétiennes], copyright © 1998 par Gerald H. Anderson, W.B. Eerdmans, W.B. Eerdmans Publishing Company, Grand rapids, Michigan, Tous droits réservés.




Accueil