Accueil


Monnier, Henri
1896 à 1944
Adventiste du Septième Jour
Rwanda

Missionnaire pionnier en Afrique. Né en Suisse, c'est là qu'il a été éduqué. A l'âge de quinze ans, il a été baptisé dans la foi adventiste à Lausanne. En 1915, ayant trouvé que la guerre nuisait à ses possibilités de travail en Suisse, il est allé en Angleterre, où il a pratiqué son métier de réparateur de montres. En 1920, il a épousé une jeune fille anglaise et s'attendait à vivre le reste de sa vie en Angleterre. Mais, quelques mois après son mariage, il a rencontré D. E. Delhove, qui avait amené sa famille de la Belgique en Angleterre. Delhove, qui avait été missionnaire en Afrique centrale et en Afrique de l'Est, a persuadé Monnier de le raccompagner, lui et sa famille, en Afrique. Malheureusement, Mme. Monnier, suite à des complications d'accouchement, est morte en Afrique quand leur enfant n'avait que cinq mois. Les Delhove ont ajouté l'enfant à leur famille déjà croissante.

En 1921, Delhove et Monnier ont fondé la mission à Gitwe. L'année suivante, les deux hommes ont poussé vers le nord jusqu'à la mission de Rwankeri. Monnier est resté dans ce poste tout seul pendant presque trois ans. De temps en temps, Delhove faisait le voyage de 160 kilomètres jusqu'à Rwankeri à dos d'âne, pour encourager son collègue missionnaire. En 1924, il l'a trouvé malade et nostalgique. Delhove l'a renvoyé en Europe, lui disant de ne pas revenir avant d'avoir reçu un traitement médical et d'avoir trouvé une femme.

En 1925, sa mission ayant réussi, Monnier a ramené son épouse, Olga Parlor, une infirmière qui enseignait aussi la Bible. Ils ont continué de travailler, allant entre Rwankeri et Gitwe. La plupart du temps ils étaient à la mission de Rwankeri, que Monnier appelait avec affection "sa mission." En 1927, Delhove et Monnier sont allés rendre visite à la mission de Gendia, au Kenya, où ils ont été ordonnés par des officiers de la division européenne qui étaient là en visite. Par la suite, Monnier est rentré à Rwankeri. Il était devenu compétent dans la langue du Rwanda, et a pris part aux traductions de certaines parties de la Bible vers la langue vernaculaire. Quatre enfants sont nés aux Monnier pendant leur temps au Rwanda.

Les Monnier étaient en congé en Europe quand la deuxième guerre mondiale a éclaté. Les autorités ont refusé de leur permettre de rentrer au Rwanda. En dépit de cette interdiction, Monnier a réussi à rejoindre son poste, mais il a finalement été obligé de partir. Au lieu de rentrer en Europe, il est allé au Liban, où sa famille est venue le rejoindre. Pendant un certain temps, il était dans un poste dans le vieux Damas, et c'est là qu'il est mort de la fièvre typhoïde.


Cet article est réimprimé avec permission du Seventh-Day Adventist Encyclopedia [Encyclopédie des adventistes du septième jour], copyright (c) par Review and Herald Publishing Association, 55 West Oak Ridge Drive, Hagerstown, Maryland 21740. 1-800-765-6955




Accueil